Feugiat nulla facilisis at vero eros et curt accumsan et iusto odio dignissim qui blandit praesent luptatum zzril.
+ (123) 1800-453-1546
info@example.com

Related Posts

    Sorry, no posts matched your criteria.

Glossaire

Anticorps

Produits par les lymphocytes B, ils se fixent sur les virus ou les bactéries importunes et les ‘‘paralysent’’ pour faciliter l’intervention des macrophages destinés à détruire ces ‘‘corps étrangers’’. Dans certaines maladies, l’organisme produit des anticorps qui paralysent involontairement certaines cellules de l’organisme : on parle de maladie auto-immune.

Axone

Il s’agit de la partie allongée de la cellule nerveuse (le neurone), aussi appelée neurone, qui permet la transmission du message nerveux d’une cellule à l’autre.

Démyélinisation

Processus conduisant à la destruction de la gaine de myéline qui entoure et protège les fibres nerveuses. Voir myélinisation.

Diplopie

Trouble de la vue qui consiste à voir double.

Ergothérapeute

Professionnel de santé qui propose des interventions visant à aider une personne handicapée à conserver ou à retrouver une autonomie optimale au cours de ses occupations quotidiennes habituelles.

Fibres nerveuses

Constituants des nerfs, les fibres nerveuses sont formées de milliers d’axones.

Immunité

Il s’agit de la protection assurée par notre système immunitaire. Ensemble des mécanismes de défense contre les éléments étrangers à l’organisme, en particulier les agents infectieux (virus, bactéries ou parasites).

Inflammation

Réaction de l’organisme face à une agression. Elle correspond à l’arrivée massive sur le lieu de l’agression de cellules du système immunitaire, en particulier des lymphocytes et des macrophages.

Influx nerveux

Activité électrique transmise le long d’un axone qui permet la conduction de l’information d’une cellule nerveuse à une autre ; l’influx nerveux permet ainsi au cerveau de communiquer avec l’ensemble de l’organisme.

Imagerie par résonance magnétique (IRM)

Technique permettant d’obtenir des images du corps afin de déceler une maladie et éventuellement sa cause. Concernant la SEP, les images du cerveau et de la moelle épinière mettent en évidence des taches blanches ou noires suivant la technique utilisée, qui permettent de localiser la myéline endommagée et donc d’évaluer l’évolution de la maladie.

Maladie auto-immune

Maladie due, au moins en partie, à une action anormale du système immunitaire : les cellules (lymphocytes) ou les substances de défense (anticorps) s’attaquent sans raison à certains organes comme s’il s’agissait de corps étrangers.

Moelle épinière

C’est un faisceau constitué de fibres nerveuses situées au centre de la colonne vertébrale. La moelle épinière permet de transmettre des signaux nerveux du cerveau au reste du corps et inversement. On distingue la substance blanche, formée des axones, de la substance grise renfermant les corps cellulaires des neurones.

Myéline

Substance formant une enveloppe ou une gaine autour des axones. La myéline permet à chaque neurone de transmettre très rapidement l’influx nerveux au neurone suivant et ce, jusqu’à 360 km/h.

Nerfs

Constitués de milliers de fibres nerveuses, les nerfs permettent de transporter les messages d’un centre nerveux (moelle épinière ou cerveau) à un organe ou muscle et de ramener les informations vers celui-ci.

Neurone

Cellule nerveuse contenant un noyau, des extensions ramifiées nommées dendrites et un prolongement, l’axone, qui transmet l’influx nerveux au neurone suivant ou à un muscle.

Signe de Lhermitte

Sensation de décharge électrique parcourant le dos et les jambes lors de la flexion de la colonne cervicale, fréquemment observée dans la sclérose en plaques.

SEP primaire progressive

SEP qui se caractérise par une aggravation continue des symptômes neurologiques et peu de poussées, et ce, dès le début de la maladie.

Sclérose en plaques (SEP)

La sclérose en plaques est une maladie qui attaque la myéline, c’est-à-dire l’enveloppe des fibres nerveuses du système nerveux central (cerveau + moelle épinière). S’il se produit une inflammation, la myéline s’abîme à certains endroits formant ainsi une cicatrice appelée plaque et décelable sur l’IRM. Une fois la myéline détériorée, la transmission des informations s’effectue moins rapidement et s’amenuise, ce qui provoque des troubles comme une diminution de la vision, une diplopie, des fourmillements, des engourdissements dans les membres inférieurs et supérieurs, des vertiges… Les causes de cette maladie restent encore inconnues mais la SEP n’est ni contagieuse, ni héréditaire. Cependant, les chercheurs pensent que la SEP pourrait être liée à un dérèglement du système immunitaire qui attaquerait la myéline et l’endommagerait en provoquant son inflammation.

Rémission

Période de latence pendant laquelle la maladie ne se manifeste pas et ne s’aggrave pas.

Poussée

Il s’agit soit de l’apparition de nouveaux symptômes ou de signes neurologiques, soit de l’aggravation de symptômes ou de signes neurologiques préexistants, qui durent pendant plus de 24 heures, à distance d’un épisode fébrile (fièvre), de stress intense ou de fatigue extrême.

Potentiels évoqués

Technique qui permet de mesurer la conduction de l’influx nerveux dans certains nerfs (par exemple potentiels évoqués visuels pour le nerf optique).

Ponction lombaire

Acte médical qui consiste à prélever au niveau lombaire à l’aide d’une seringue un échantillon de liquide céphalorachidien, fluide qui baigne le cerveau et la moelle épinière. L’analyse de ce liquide sert, entre autres, au diagnostic de SEP.

Phénomène d’Uhthoff

Le phénomène d’Uhthoff est une interruption de l’influx nerveux dans des fibres partiellement démyélinisées sous l’influence de l’augmentation de la température du corps. Il est provoqué par une élévation de la température extérieure, un effort physique ou un problème infectieux.

Paresthésie

Troubles de la sensibilité à type de perte totale ou partielle de la sensibilité, d’engourdissements, de fourmillements, de picotements, de décharges électriques.

Névrite optique

Atteinte du nerf optique qui se traduit par des troubles de la vision, relativement fréquents dans la SEP.

Substance blanche

Zones du système nerveux central constituées par des fibres nerveuses (ou axones) entourées de gaine de myéline, la couleur blanche étant due à la présence de la myéline.

Substance grise

On parle de substance grise pour les zones du système nerveux central dans lesquelles les fibres nerveuses ne sont pas protégées par une gaine de myéline.

Système nerveux

Il assure le contrôle et les communications de notre organisme. Le système nerveux central ou SNC est composé du cerveau et de la moelle épinière. Les nerfs forment le système nerveux périphérique. La SEP est une maladie qui touche uniquement le système nerveux central.

Système immunitaire

Ensemble des défenses de notre organisme destiné à combattre toute invasion microbienne par le biais des globules blancs, composés de macrophages et de lymphocytes T et B. Les macrophages avalent les microbes et les digèrent. Les lymphocytes B attaquent les microbes en fabriquant des anticorps ; les lymphocytes T les détruisent directement.

Traitement immunosuppresseur

Traitement utilisé dans la SEP pour inhiber l’activité du système immunitaire.

Traitement immunomodulateur

Traitement qui agit sur le système immunitaire déréglé par la SEP. Il diminue l’inflammation qui attaque la myéline.